Un F-16BM de l’armée de l’air belge s’est écrasé en France. Un des pilotes suspendu à une ligne à haute tension après que son parachute ait été attrapé avant d’être sauvé.
Un F-16BM Fighting Falcon biplace de l’armée de l’air belge s’est écrasé aujourd’hui aux alentours de 10h30 TU dans l’ouest de la France, ont rapporté les médias belges. Les pilotes ont réussi à éjecter de l’avion et seraient indemnes, même si l’un d’entre eux serait toujours suspendu à une ligne d’élextricité à haute tension après que son parachute se soit fait prendre.

L’avion avait quitté la base aérienne de Florennes et participait à un exercice de navigation.

Le porte-parole de la Défense belge, Olivier Severin, a déclaré au média belge La Libre qu’une équipe de la Direction de la sécurité de l’aviation avait déjà été dépêchée sur le site du crash pour enquêter sur cet incident.

Le Telegramme a publié une photo du pilote passant d’une ligne à haute tension.
Le journal français Le Telegramme a rapporté que le F-16 avait percuté le toit d’une maison voisine avant de s’écraser dans un champ agricole, mais aucun blessé n’est signalé sur le terrain. Un pilote a déjà été sauvé en toute sécurité. Le deuxième pilote est actuellement coincé avec son parachute suspendu à une ligne à haute tension. La zone a été évacuée pendant que les services d’urgence s’employaient à secourir le pilote suspendu et à éteindre l’incendie provoqué par l’accident.

Selon le magazine Scramble, sur les 24 F-16B initialement achetés par l’armée de l’air belge (la plupart d’entre eux ont été mis à niveau au standard BM), seuls neuf étaient toujours opérationnels. Avec les défaites d’aujourd’hui, les biplaces restants sont au nombre de 8. Les F-16BM sont basés à Florennes et à Kleine Brogel, affectés aux 2 e et 10 e escadres.