Déjà redouté en tant que transporteur-tueur pendant la guerre froide à cause de son missile Kh-22, la dernière itération du Tu-22M recevra non seulement le Kh-32 mis à jour, mais aussi un mystérieux nouveau missile hypersonique, selon un Source militaire russe.

« Récemment, un nouveau missile hypersonique a été testé sur le Tu-22M3. Le missile fera partie de la gamme d’armement du Tu-22M3M amélioré avec un certain nombre d’autres dernières armes d’aviation », a déclaré une source militaire russe à TASS. L’agence n’a reçu aucune confirmation officielle de PJSC Tupolev.

Les caractéristiques de la nouvelle arme sont inconnues. Il pourrait s’agir d’une variante du missile Kh-47М2 Kinzhal, un missile hypersonique développé par la Russie. Actuellement transporté par l’avion de combat MiG-31K, il a une autonomie et une vitesse annoncées de 2000 km et Mach 10 respectivement.

Le Tu-22M3M, la version modernisée du Tu-22M3, a décollé pour la première fois le 28 décembre 2018. En plus des capacités d’avionique et de guerre électronique mises à jour, le l’avion est équipé d’un récepteur de ravitaillement en vol, augmentant ainsi sa portée.

Le Tupolev Tu-22M est un bombardier stratégique avec une aile à balayage variable développé pendant l’ère soviétique. Il a ensuite été suivi de plusieurs versions modernisées, dont le Tu-22M3 «Backfire». Opérée par quatre membres d’équipage, cette variante peut atteindre des vitesses supérieures à 2 000 km / h et livrer plus de 12 tonnes de munitions. Il a été récemment déployé en Syrie et fait partie de la stratégie de dissuasion nucléaire russe.