Quelque chose d’important vient de se passer … Le F-22 peut voler de nouveau, et toutes les restrictions de vol – presque toutes – ont été levées. Eh bien, ce sont de bonnes nouvelles, surtout pour les pilotes qui auront à nouveau le plaisir de voler sur cet avion merveilleux. Réellement ? La semaine dernière, l’US Air Force a admis perdre deux F-22. Heureusement, les pilotes ont réussi à éjecter en toute sécurité. Le premir a plongé vers le sol sans raison apparente, et l’accident est toujours sous enquête. Le second pilote n’a pas mis suffisamment de puissance au décollage et à l’avion de chasse tout simplement atterri sur le ventre. En dépit de ces deux accidents, l’USAF a levé la plupart des restrictions de vol. Parmi celles-ci : l’obligation de rester dans un périmètre de temps de vol 30min d’un site d’atterrissage, ce qui n’est pas très utile pour un chasseur. Une autre, toujours imposée aux pilotes, est qu’ils doivent rester en dessous d’une limite imposée de 35.000 pieds, dans l’attente de nouveaux costumes et de la validation que le système en oxygène fonctionne. Un avion de ligne vole généralement plus haut en vitesse de croisière.

Les pilotes pourront donc se poser des questions existentielles au décollage… De plus, le commandement de l’USAF a précisé que toutes les restrictions seraient levées si jamais les Etats-Unis devaient entrer en conflit. Alors pourquoi pousser le F-22 Raptor alors que de sérieux doutes subsistent encore sur la fiabilité des systèmes d’oxygène ? Serait-ce parce que le F-35 n’est pas encore prêt? Il ya eu de nombreux retards de livraison pour le F-35 et cela devient problématique, car les tensions augmentent dans le monde et l’US Air Force a besoin d’obtenir rapidement une capacité aérienne performante. Et en attendant le F-35, ne reste que le F-22 Raptor pour faire la différence.