A la fin de l’année 2014, 137 Rafale ont été livrés, dont 97 Rafale Air et 40 Rafale Marine. Pour ce qui des aviateurs, 45 Rafale C ont été pris en compte par l’AA (le 101 restant au CEV) et 48 Rafale B (le 316 a été détruit, et deux appareils sont au CEV). Sur 97 Rafale ‘Air’, environ 90 seraient en escadron, les autres en stockage à long terme ou en maintenance 3e niveau. Les escadrons volant sur Rafale sont au nombre de 5: ECE 5/330 Cote d’Argent- EC 1/7 Provence – EC 1/91 Gascogne – EC 3/30 Lorraine – EC 2/30 Normandie-Niemen – ETR 2/92 Aquitaine. Le Rafale a montré ses capacités dans des missions d’appui rapproché en Afghanistan (2007, puis 2009 à 2011), et également lors de missions d’interdiction ou strike en Libye (Harmattan) puis au Mali (Serval), et en missions de reconnaissance. Depuis 2013, les Rafale sont constamment utilisés en opérations, toujours en air-sol. Ce prochain standard permettra aussi la mise en service du nouveau pod de visualisation et de désignation, en remplacement du Damoclès: les missions CAS, x-AI ou SCAR demandent en effet une précision accrue dans l’identification des objectifs d’opportunité.

’affaire pour environ 28600 avions. D’une part on a l’A380, qui représente un projet d’une dimension considérable, et d’autre part on a le Boeing 787 Dreamliner. Notons toutefois que le lancement de ces deux avions a était très lourds sur les deux constructeurs. Contrairement à Airbus qui ne rencontre pas de difficultés de conception pour ses avions (juste des problèmes d’industrialisation), le B787 a des problèmes dans ces deux domaines. Boeing devrait-il développer un Super Jumbo ? Financièrement selon beaucoup d’expert il serait plus avantageux de mettre l’accent sur des avions de petite taille pouvant faire de longues distances. En ne répondant pas a la création d’un super Jumbo, Boeing ne fera ni gain, ni perte. Donc il serait préférable pour Boeing de ne pas suivre la route au risque de perdre. Pour les quinze prochaines années les constructeurs ont pour objectif de réduire de 18 décibels le niveau sonores des avions de lignes. De plus, les aéroports vont allouer aux transporteurs un quota de bruits et déjà les avions les plus bruyants sont soumis à un couvre- feu. Face à la taille et à la complexité des appareils, les pistes en matière d’innovation sont nombreuses pour l’industrie aéronautique, les principales pistes sont dans ce qui concerne la navigation la sécurité, et la réduction des bruits. Les industrielles de l’aéronautiques consacrent l’équivalent de 15% de leur chiffre d’affaire à la recherche et développement. Des technologies de guidage plus sophistiquées qui permettront d’améliorer la profitabilité des compagnies aériennes. Un avion peut il voler a l’électricité? Avec la baisse des réserves de pétrole certains constructeurs réfléchissent au problème, par exemple Boeing a annoncé qu’il s’apprêtait à développer un avion alimenté en énergie électrique.

Ce dernier détiendra 80% du capital de cette coentreprise dont la valeur a été augmentée de plus de 500 millions de dollars par rapport au projet initial, à 5,26 milliards de dollars (4,64 milliards d’euros). Embraer a précisé qu’il s’attendait à recevoir trois milliards de dollars, après prise en compte des coûts de l’opération. Les autres termes de l’accord dévoilés ce lundi sont inchangés par rapport à juillet. Avec cette coentreprise, Boeing entend couvrir toute la gamme d’avions commerciaux, allant des avions régionaux de 70 sièges aux très gros-porteurs de 450 sièges. Les deux groupes pourraient aller plus loin puisqu’ils prévoient de créer une autre coentreprise « pour promouvoir et développer de nouveaux marchés pour l’avion multi-missions KC-390 ». Selon les termes de la proposition de partenariat, Embraer détiendra une participation de 51% dans cette coentreprise, Boeing le solde. Cette opération doit encore être approuvée par le gouvernement brésilien, en raison du caractère stratégique d’Embraer et par les actionnaires de l’avionneur brésilien. L’optimisme prévaut sur ce point, a dit une source proche des négociations. Le président sortant Michel Temer a indiqué qu’il laisserait la décision à son successeur, qui entrera en fonction le 1er janvier. Le président-élu Jair Bolsonaro s’est dit favorable à l’accord, qui est largement perçu comme une réponse de Boeing à l’alliance entre Airbus et le canadien Bombardier, principal concurrent d’Embraer. Après ces annonces, le titre Embraer gagnait plus de 5% en début de séance à la Bourse de Sao Paulo, affichant la plus forte hausse de l’indice vedette Bovespa. 14,6% pour le Bovespa sur la période. La semaine dernière, un tribunal fédéral brésilien a rejeté une ordonnance qui bloquait ce projet de rapprochement. Le tribunal avait été saisi par quatre parlementaires du Parti des travailleurs.

Le premier vol ou vol inaugural d’un avion est la première occasion pour celui-ci de prendre les airs par ses propres moyens. Juin 1938. C’était le plus gros avion civil (Les avions civils sont apparus après la Première Guerre mondiale, pour le transport du courrier puis des voyageurs dans le cadre de l’aviation civile. 90 passagers sur les vols de jour et 40 passagers sur les vols de nuit. Un an après, la première ligne commerciale des États-Unis au Royaume-Uni fut inaugurée. Sur un bateau, une cabine désigne une pièce d’habitation pour une ou plusieurs personnes. L’altitude est l’élévation verticale d’un lieu ou d’un objet par rapport à un niveau de base. 20,000 pieds, donc au dessus de la plupart des perturbations méteorologiques. Pendant la Seconde ( Seconde est le féminin de l’adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s’ajoute à quelque chose de nature identique. Guerre Mondiale, Boeing construisit un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de bombardiers. Beaucoup de travailleurs étaient des femmes dont les maris étaient partis à la guerre.

Séjours : Tarifs TTC, hors taxes de séjour, par personne sur base d’une chambre double. Prix « à partir de » valables à certaines dates et sous réserve de disponibilités et de confirmation. Ces tarifs n’incluent pas les suppléments ou options susceptibles de s’appliquer à certaines réservations ou destinations. Week-ends : Tarifs TTC hors taxes de séjours, indiqués par personne « à partir de », valables à certaines dates et sous réserve de disponibilité et de confirmation. Ces tarifs n’incluent pas les suppléments ou options susceptibles de s’appliquer à certaines réservations ou destinations. Locations : Tarifs TTC par logement et par semaine (sauf mention contraire), « à partir de », valables à certaines dates, sous réserve de disponibilité et de confirmation. Voiture : Tarifs TTC « à partir de », par jour et pour un petit véhicule, hors suppléments, avion de chasse Beauvais valables à certaines dates et sous réserve de disponibilité et de confirmation. Croisières : Tarifs TTC par personne « à partir de », hors taxes de séjours, valables à certaines dates et sous réserve de disponibilité. Hôtel, combinée à la souscription d’une assurance est fournie par Opodo SL, c/ Conde de Peñalver 5, 1º Ext.