Les militaires britanniques et français travaillent ensemble à un exercice de planification logistique majeur à la Royal Air Force Wittering.

RAF Wittering est le lieu de la deuxième phase de l’exercice Joint Supporter, qui est arrivé à la station de Cambridgeshire et qui rassemblait plus de 50 membres du personnel de la Royal Navy, de l’Armée de terre et de la Royal Air Force.

Joint Supporter est un exercice de planification basé sur un scénario hypothétique. Les forces britanniques et françaises se déploient dans une zone fictive pour maintenir la paix et apporter une assistance humanitaire. L’exercice appartient au quartier général de la composante logistique de la force permanente du ministère de la Défense (SJFLogC), basé à HMS Northwood.

Dix officiers des forces armées françaises sont arrivés à la RAF Wittering lundi dernier, apportant leurs propres connaissances et leur expertise. Leur contribution signifie que les décisions impliquant les forces armées françaises prises lors de la coassistance sont bien informées.

Capitaine de groupe Stephen Chappell est l’officier supérieur logistique de la RAF pour l’exercice. «Il est important de se rappeler que Joint Supporter est un exercice sur table. Nos partenaires français et nous-mêmes cherchons à déterminer comment nos forces seraient soutenues en équipements, en nourriture et en carburant si une situation militaire se développait dans un pays difficile à atteindre. « 

Les militaires britanniques et français travaillent ensemble au sein de l’OTAN depuis des années, mais cet exercice est spécifiquement anglo-français. En 2010, les gouvernements britannique et français ont signé les traités de Lancaster House visant à développer la coopération en matière de défense et de sécurité, et l’exercice Joint Supporter fait partie de ces accords.

Le major Fred Pinck est officier de l’armée française au sein du SJFLogC. «JS19 est une excellente occasion pour le QG de la composante logistique de la force permanente et le poste de commandement de force logistique français (PCFL) de travailler ensemble dans le cadre d’un groupe de soutien interarmées mixte.

«Malgré nos approches différentes, tout le monde apprécie notre situation. en fin de compte capable de trouver une solution logistique combinée appropriée. « 

En plus d’accueillir un co-supporter, bapteme en avion de chasse RAF Wittering apporte une contribution virtuelle à l’exercice. Les escadrons spécialisés d’ingénierie et de logistique de la station et les capacités uniques qu’ils apportent à la défense sont tous pris en compte dans le scénario de l’exercice.

Le commandant de l’escadre Debs Wright est l’officier commandant de l’escadre expéditionnaire logistique 85 et le principal officier de la logistique à la RAF Wittering. Elle a déclaré: «La logistique fait partie intégrante de nos activités à la RAF Wittering. Je suis donc ravie que l’exercice Joint Supporter nous soit parvenu.

«La coopération est ce qu’il faut dans le monde d’aujourd’hui. Des exercices comme celui-ci nous permettent, à nous et à nos partenaires français, de déterminer comment nous allons travailler efficacement ensemble dans le cadre d’opérations et tirer le meilleur parti les uns des autres. « 

Pour plus de détails sur vol en L39 visitez notre page Web.