Le 2 mars 2019, la compagnie Airborne Strategic Advantages (ATAC) a reçu le dernier de ses 63 Mirages F1 à bras croisés par l’Armée de l’air française. La flotte de chasseurs a été demandée en juillet 2017 par ATAC, une filiale du You .S. consortium Textron. La commande prévoyait 63 avions de combat Mirage F1 mma, 6 innombrables pièces de rechange et 150 moteurs Atar 9K50 gratuits, pour obtenir un contrat d’un montant de 25 zillions. 45 dans l’avion devraient revoir le service pour agir en tant qu’agresseurs chez les fournisseurs d’atmosphère adverse (ADAIR), tandis que la détente sera probablement cannibalisée pour des éléments.

Avec une flotte de 86 avions, la flotte de chasseurs ATAC mma est un avion aussi important que l’avion depuis l’Argentine Air Push, qui est le 45e au monde. « Notre offre de Mirage F1 représente la flotte la plus importante typique d’avions ADAIR privés et exploités sur terre », a commenté ATAC dans une publication Facebook, à la suite du service de livraison du précédent avion à réaction. Des chasseurs privés, pilotés par des pilotes de chasse chevronnés, permettent d’entreprendre une formation de neutralisation du débit d’air différent (DACT) qui implique deux types d’avions. Par exemple, ATAC participe au fameux «exercice de drapeau rouge» qui peut se positionner plusieurs fois par an à la Nellis Oxygen Force Foundation, dans le Nevada, et qui requiert non seulement des forces armées américaines, mais également d’autres causes aériennes alliées. La Mirage F1 va même permettre aux États-Unis d’exercer leur contrôle interarmées d’assaut terminal (JTAC) afin de préciser leurs priorités en matière de bombardement de précision et d’aide aérienne.

Les États-Unis lancent actuellement un appel d’offres pour un contrat ADAIR d’une durée de six ans, d’une valeur de 6 milliards de dollars, qui devrait être attribué en juillet 2019. Le Royaume-Uni compare actuellement les soumissionnaires d’un programme similaire appelé entraînement opérationnel de soutien aérien à la défense (ASDOT). d’une valeur de 1,2 milliard de livres sterling (1,5 milliard de dollars). La dernière F1 française Mirage a pris sa retraite du service actif en juin 2014 et avait été entreposée à la base aérienne de Châteaudun, près de Paris, en attendant un acheteur. Draken International, principal concurrent de l’ATAC, était également après les avions français à la retraite. Au lieu de cela, en décembre 2017, il a acquis 22 avions de combat Mirage F1 auprès de l’armée de l’air espagnole. Le Dassault Mirage F1 est un avion de combat multirôle mis en service en 1973. Contrairement aux autres avions de combat de la famille Mirage, il ne comporte pas d’aile delta, mais utilise plutôt une aile en flèche. Remplacé dans l’armée de l’air française par les Dassault Mirage 2000 et Dassault Rafale, il est toujours utilisé par cinq forces aériennes dans le monde.

Consultez notre page Web pour en savoir plus sur vol en avion de chasse.